Comment apprendre la patience à bébé ?

La patience n’est pas une notion innée chez tous les êtres humains : elle s’apprend. Mais pas à n’importe quel âge, et surtout pas n’importe comment. Apprenez à gérer l’impatience de bébé en suivant nos conseils.

--

À partir de quel âge bébé est-il capable d’attendre ?

Comme pour de nombreuses choses, il y a un âge pour apprendre la patience. Entre la naissance et avant ses un an, bébé ne comprend pas qu’il doit attendre. Cette attente est même source d’angoisse et de panique pour bébé, qui ne sait pas encore qu’il est un être à part entière, séparé de ses parents.

Entre un an et trois ans, bébé a du mal à avoir la notion du temps et à se mettre à la place de l’autre. De fait, l’attente, selon le contexte, peut lui paraître bien trop longue. Il faut lui donner des points de repère précis et évocateurs pour qu’il attende. À partir de quatre ans, l’enfant est davantage capable de comprendre la patience et tolère mieux l’attente.

--

Quelques conseils pour apprendre la patience à bébé

Vous pouvez commencer à apprendre la patience à bébé à partir d’un an environ, à condition d’adopter la bonne méthode.

--

Expliquer pourquoi bébé doit attendre

Pour que bébé patiente, il faut qu’il comprenne pourquoi. Expliquer calmement la raison de l’attente permet à votre enfant de comprendre qu’il existe une différence entre ce qu’il désire et le monde qui l’entoure. Par ailleurs, discutez avec votre enfant de son impatience. Pourquoi vous sollicite-t-il ? Veut-il satisfaire un besoin ou un désir ? Si votre enfant a besoin d’aller aux toilettes, le faire patienter ne servira à rien. En revanche, s’il souhaite simplement un jouet en particulier, cela peut attendre.

--

Donner un repère temporel à bébé

Au-delà de l’explication, il faut donner à votre tout-petit une durée d’attente. Bébé a du mal à comprendre le temps qui passe, alors pour qu’il patiente, utilisez des points de repère précis. Cela peut être :

  • l’heure de la sieste ;
  • le retour d’un des deux parents à la fin de la journée ;
  • une date d’anniversaire ;
  • une fête en particulier comme Noël…

Vous pouvez rendre l’apprentissage de la patience plus ludique en ajoutant un repère visuel. Par exemple, placez des gommettes colorées ou en forme d’animaux sur une horloge et dites à bébé qu’il doit attendre jusqu’à la gommette rouge avant d’avoir ce qu’il veut. En donnant un repère temporel à bébé, ce dernier est capable de comprendre qu’il existe un temps à respecter avant d’accéder à ses désirs personnels.

--

Apprenez à doser vos réactions

Pour que bébé apprenne petit à petit la patience, il va vous falloir apprendre à doser vos réactions. D’un côté, il ne faudra pas répondre trop vite à son désir. Bébé n’apprendra pas la notion de temps entre le moment où il demande quelque chose et le moment où il l’obtient. D’un autre côté, il ne faut pas le faire patienter trop longtemps, sinon bébé risque d’être frustré et de croire que vous ne l’écoutez pas.

--

Faire diversion

Pour aider votre enfant à patienter, vous pouvez toujours lui proposer une activité pour s’occuper. Cela lui permettra de détourner son attention de ses désirs. Étant donné qu’il a besoin de votre attention, vous pouvez lui proposer de vous aider dans la tâche que vous êtes en train de faire, ou prendre le temps de jouer avec lui.

--

Apprendre la patience par le jeu

Autre astuce pour apprendre la patience à votre enfant : le jeu. Il existe différents jeux permettant d’inculquer la patience. C’est le cas notamment :

  • du puzzle, qui enseigne à la fois persévérance, concentration et patience ;  
  • des jeux de société, qui demandent aux enfants d’attendre leur tour avant de jouer ;
  • du dessin collaboratif, où chaque membre de la famille dessine à tour de rôle ;
  • des jeux de rôle…

Au-delà du jeu, si votre enfant est assez grand, vous pouvez aussi l’initier au jardinage, à la cuisine ou au bricolage, par exemple.

--

Féliciter bébé lorsqu’il patiente

N’oubliez pas de féliciter votre enfant lorsqu’il a su attendre suffisamment longtemps. La fierté des parents a un effet motivant et encourageant pour les petits. Cela permet à votre enfant de développer l’estime de lui.

Laisser une réponse

Partagez votre opinion avec les autres lecteurs


RETOUR AU SOMMET

x